PRECEDENTE Lettre du Depute N 100 - Novembre 2020 SUIVANTE




Novembre 2020 Lettre N°100


 

 
20 propositions pour renforcer la lisibilité du Plan de Relance
 
 
En septembre dernier, j'ai été chargée par la Délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation de l'Assemblée nationale, de travailler sur la territorialisation du Plan de Relance.
 
J'ai conscience que le logiciel centralisateur n'apporte pas la meilleure réponse opérationnelle à la crise que nous traversons. Je crois à une relance équitable entre les territoires, à la décentralisation, mais aussi à leur nécessaire différenciation. Qui pourrait croire qu'un même remède puisse être applicable sans adaptation à Paris et dans l'Orne ?
 
De la plus petite commune à la Région, aucun territoire ne doit être oublié.
 
Le fait est que tout au long des débats dans l'hémicycle, je n'ai pas retrouvé les discours prometteurs du Président de la République et du Premier ministre. Les territoires ont été, comme d'autres sujets majeurs, oubliés.
 
La relance est une équation difficile. Si nous considérons x = territoires, alors nous aurons fait un pas considérable vers sa résolution. C'est, d'ailleurs, le message que j'ai porté, ce lundi 30 novembre 2020, à  l'occasion de la publication de nos travaux.
 
Au terme de nombreuses auditions d'acteurs directement concernés, j'ai notamment eu confirmation du fort degré de mobilisation des élus locaux et des services déconcentrés de l'Etat, d'une part pour faire connaître le contenu du Plan de Relance auprès des entreprises et des décideurs publics et, d'autre part, pour mettre en place des instances de suivi et de pilotage.
 
Il est encore de nombreux points d'ombre à lever quant aux différents dispositifs d'accompagnement financier ou en matière de soutien à l'ingénierie…
 
C'est dans cette optique que nous avons formulé 20 propositions majeures visant à renforcer la lisibilité du Plan de Relance, à apporter une attention particulière à l'articulation de ce plan national avec les autres plans mis en oeuvre à l'échelon européen ou par les collectivités territoriales et leurs groupements, à garantir la fluidité de l'information, à créer un environnement juridique et financier facilitateur et à élargir les actions éligibles tout en tenant compte des dispositifs et structures existants.
 
Il faut relancer vite et avec méthode. Les territoires doivent être écoutés et entendus. J'y serai vigilante.

Véronique LOUWAGIE Lettre du Député - N°100 Novembre 2020

Distribution de sapins naturels
 
Le 3 novembre 2020, avec Chantal Jourdan et Jérôme Nury Députés, Nathalie Goulet et Vincent Segouin  Sénateurs et Christophe de Balorre Président du Conseil départemental de l'Orne, nous sommes intervenus auprès de Bruno Le Maire, Ministre de l'économie, des finances et de la relance, afin de relayer l'inquiétude des professionnels de la filière des sapins de Noël concernant la distribution de ces derniers cette année.
 
Alors que les Français vivent une période très difficile et angoissante, il est important que nous puissions, tous, nous accrocher à une perspective d'espoir et à un horizon réjouissant. Les fêtes de fin d'année sont une bouffée d'air frais pour tout le Pays, notamment sur le plan moral. Chaque année, 6 millions de foyers français restent fidèles à la tradition de l'achat d'un sapin naturel.
 
A l'occasion d'un échange avec Bruno Le Maire, le Ministre m'avait indiqué que des dispositions réglementaires seraient prises afin d'assurer la vente de sapins. Aussi, un décret autorisant la vente, à l'air libre, des sapins naturels, à compter du vendredi 20 novembre 2020, a été promulgué au Journal Officiel.
 

Pénurie de vaccins contre la grippe
 
J'ai alerté le Ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, le 17 novembre 2020, au sujet de la pénurie de vaccins contre la grippe. En effet, un peu plus de quatre semaines après le début de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière, il apparaît que, dans bon nombre de pharmacies, en France, les stocks de vaccins sont épuisés. Selon l'Union syndicale des pharmaciens d'officine (USPO), la pénurie concernerait en réalité 80 à 90 % des pharmacies. Ces dernières ne seraient plus en mesure de répondre au besoin des patients et ce, y compris pour les patients détenant des bons de prise en charge par l'assurance maladie et étant considérés, de ce fait, comme personnes vulnérables.
 
Aussi, j'ai souhaité connaître les mesures que compte mettre en oeuvre le Gouvernement afin de remédier à cette situation sanitaire, par ailleurs déjà mise à mal par l'épidémie de Covid-19.
 

Cérémonie commémorative 
 
Le mercredi 11 Novembre, nous célébrions l'anniversaire de l'Armistice de la guerre 1914-1918. Nous commémorions, la victoire, la paix et avons rendu hommage à tous les morts qui se sont battus afin de rendre à la France sa liberté.
 
A cette occasion, dans un format réduit, j'ai eu l'honneur et le plaisir de participer aux cérémonies de commémoration, avec le traditionnel dépôt de gerbe devant le monument aux morts, organisées à Bellême, Mortagne-au-Perche et L'Aigle.