PRECEDENTE Lettre du Depute N 087 - Octobre 2019 SUIVANTE




Octobre 2019 Lettre N° 087


 
« Tel est pris qui croyait prendre »

« […] N'étant pas de ces Rats qui les livres rongeants,
Se font savants jusques aux dents.
Parmi tant d'Huîtres toutes closes,
Une s'était ouverte, et bâillant au soleil,
Par un doux zéphir réjouie,
Humait l'air, respirait, était épanouie,
Blanche, grasse, et d'un goût, à la voir, nonpareil.
D'aussi loin que le Rat voir cette Huître qui bâille :
Qu'aperçois-je ? dit-il, c'est quelque victuaille ;
Et, si je ne me trompe à la couleur du mets,
Je dois faire aujourd'hui bonne chère, ou jamais.
Là-dessus maître Rat plein de belle espérance,
Approche de l'écaille, allonge un peu le cou,
Se sent pris comme aux lacs ; car l'Huître tout d'un coup
Se referme, et voilà ce que fait l'ignorance.
 
Cette fable contient plus d'un enseignement.
Nous y voyons premièrement :
Que ceux qui n'ont du monde aucune expérience
Sont aux moindres objets frappés d'étonnement :
Et puis nous y pouvons apprendre,
Que tel est pris qui croyait prendre. »

 
 
Jean de la Fontaine, Le Rat et l'Huître.
 
Il y a plusieurs semaines, le Parlement Européen a décidé de retoquer la candidature de Sylvie Goulard en tant que commissaire en charge de l'imposant portefeuille attribué à la France. C'est un véritable camouflet pour le Président de la République.

Nicolas Machiavel disait que « la fin justifie les moyens ». Aussi, si la volonté du Président de la République de relancer l'Union Européenne est louable, sa méthode est contestable puisqu'il n'a pas hésité à tirer les ficelles de son pantin désarticulé depuis les coulisses, dépoussiérant ainsi les vieilles méthodes de « l'ancien monde ».

Apôtre du nouveau monde, il a finalement péché contre la paroisse pour laquelle il prêchait.  

Par ailleurs, persuadé du vote favorable des parlementaires, la situation politique française lui a, semble-t-il, fait omettre un détail important : un Parlement n'est pas qu'une simple chambre d'enregistrement.

Pour reprendre la morale de la fable de Jean de la Fontaine, « Nous y voyons   premièrement que ceux qui n'ont du monde aucune expérience sont, aux moindres objets, frappés d'étonnement. Et puis nous y pouvons apprendre que tel est pris qui croyait prendre. »

Véronique LOUWAGIE Lettre du Député - N°087 Octobre 2019

Loi bioéthique : mon vote
 
Le mardi 15 octobre 2019, j'ai décidé de voter contre le projet de loi bioéthique, qui vise notamment, par son article 1, à étendre la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. Je pense que le rôle des députés n'est pas de satisfaire tous les désirs au nom de l'égalité. Par ailleurs, l'extension de la PMA telle que prévue par le projet de loi, conduira inévitablement à l'autorisation de la pratique de la gestation pour autrui (GPA) en France, soit la marchandisation du corps. Cela je m'y oppose. Doit-on privilégier le droit à l'enfant ou le droit de l'enfant ? J'opte, bien évidemment, pour le droit de l'enfant. Nous ne pouvons favoriser la construction de familles monoparentales, qui, à ce jour, relève uniquement d'un aléa de la vie (décès, séparation…). Pour finir, il paraît impossible d'ignorer les recommandations, conclusions, arguments et réserves exprimés par des pédopsychiatres et par l'Académie de médecine, sur ce sujet. 

Pour toutes ces questions et les réponses que j'y apporte, pour toutes les questions qui demeurent sans réponse, pour toutes les inquiétudes suscitées par ce texte, j'ai voté contre le projet de loi bioéthique.
 

Mobilisation contre l'Article 27 du PLF 2020

Le lundi 21 octobre 2019, grâce à une forte mobilisation de nombreux de mes collègues députés les Républicains, et moi-même, et à l'adoption en commission des finances, d'un amendement de mon collègue Fabrice Brun, le Gouvernement a renoncé à la diminution des crédits budgétaires affectés aux chambres d'agriculture, ainsi que la régionalisation de l'organisation de ces organismes.

Je suis ravie que nous ayons réussi à obtenir la suppression de cette mesure qui n'aurait eu pour effet que de mettre davantage à mal le monde agricole, pour lequel les chambres d'agriculture jouent un rôle important dans nos départements. Je suis, de ce fait, également très satisfaite de l'annulation de la régionalisation de l'organisation de ces organismes.
 

67èmes Mycologiades Internationales de Bellême

Belle réception des mycologues et de tous les acteurs qui ont concouru au succès de la manifestation organisée à Bellême, le samedi 5 octobre 2019, dans le cadre des 67èmes Mycologiades Internationales de  Bellême.

Pour toute la dimension de cette manifestation, j'ai tenu à féliciter les organisateurs : la ville de Bellême et les Comités des Mycologiades Internationales de Bellême pour les sorties guidées en forêt, les conférences scientifiques, ainsi que le concours pour les jeunes mycologues.
 

Inauguration à Nonant-le-Pin

L'inauguration du plateau technique « santé-puériculture », le vendredi 4 octobre 2019, fut l'occasion de découvrir la nouvelle salle « santé-puériculture » au lycée  d'enseignement agricole privé Yves Verel à Nonant-le-Pin.

Je félicite l'équipe dirigeante et l'équipe pédagogique de contribuer à apporter des formations attendues à nos jeunes du territoire.