PRECEDENTE Lettre du Depute N 083 - Juin 2019




Juin 2019 Lettre N° 083
 


Ma position à l'occasion du vote de confiance au Gouvernement
 
Le 12 juin dernier, le Premier ministre Edouard Philippe s'est adressé aux Députés dans le cadre de sa déclaration de politique générale, pour annoncer le « cap » qu'emprunterait le Gouvernement dans les mois à venir. L'Assemblée nationale s'est ensuite prononcée sur ces orientations. Je me suis abstenue.

Ma ligne politique est claire. Je considère que le fait d'être issue des rangs du principal parti d'opposition ne m'oblige en rien à m'opposer par principe aux projets du Gouvernement. Pourquoi s'opposer à la baisse annoncée des impôts, à la reconduction des exonérations liées à la prime exceptionnelle de 1000 €, à l'amplification de la réponse à la crise écologique… Alors que j'ai eu l'occasion de défendre la prise de telles mesures par le passé (d'où le fait de ne pas m'être opposée).

Bien entendu, je ne suis pas en accord avec tout ce que propose le Gouvernement, loin de là. Je m'inquiète par exemple de la situation des dépenses publiques, de l'état de la justice sociale et fiscale… Plus généralement, je conteste la méthode employée par le Gouvernement pour atteindre ses objectifs (d'où le fait de ne pas voter la confiance).
 

L'école : un lieu de transmission des savoirs fondamentaux

Une récente étude de la Direction de l'évaluation de la prospective et de la performance (DEPP) du Ministère de l'Education nationale met en évidence une réalité inquiétante en matière d'illettrisme en France : pour l'année 2018, 11,5% des jeunes de 16 à 25 ans auraient des difficultés de lecture, 5,2%  seraient en situation d'illettrisme.

Ce n'est pas une nouveauté, mais ces chiffres sont suffisamment affolants et notamment en comparaison des autres pays de l'Union Européenne, pour que la France engage une riposte d'envergure.

Nous devons mieux accompagner le travail formidable effectué par les associations comme Lutille, dans l'Orne (qui fête ses 20 ans cette année). Aussi, au-delà de porter un projet pour une école de la confiance, le Gouvernement devrait urgemment s'attacher à refaire de l'école le lieu de l'enseignement et de l'acquisition des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter).

Véronique LOUWAGIE Lettre du Député - N°083 Juin 2019

Ma proposition de résolution sur la Dépakine
 
Le mercredi 19 juin, ma proposition de résolution relative à la simplification du dispositif d'indemnisation des victimes du valproate de sodium et de ses dérivés (Dépakine), a été adoptée à l'unanimité, de manière transpartisane, à l'Assemblée nationale. C'est une victoire au bout d'un an de combat et de travail en collaboration avec Madame Marine Martin, Présidente de l'APESAC (Aide aux Parents d'Enfants souffrant du Syndrome de l'Anti-Convulsivant).
 
Lors de mon intervention auprès de Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, j'ai formulé trois grandes propositions à l'égard du Gouvernement : l'encourager à faciliter l'accès des victimes de la Dépakine au dispositif d'indemnisation, réévaluer totalement la budgétisation du dispositif et s'approprier les conclusions du rapport prévu pour le 1er septembre prochain afin de présenter des pistes de réformes du dispositif d'indemnisations. Je remercie mes collègues députés, qui m'ont soutenue, contribuant ainsi à ce résultat.
 

Délai de rétractation pour un achat sur les foires et salons
 
Je suis intervenue auprès de Bruno Le Maire, Ministre de l'Economie et des Finances, le mardi 25 juin 2019, au sujet d'une directive européenne établissant le non-droit de rétractation pour les personnes effectuant un achat sur les foires et salons. Si le consommateur n'est nullement censé ignorer l'absence de délai de rétractation au moment de son achat sur les foires et salons, les vendeurs se doivent, quant à eux, d'apposer une affiche stipulant le non-délai de rétractation.
 
Or, selon l'association 60 millions de consommateurs, il s'avère que 72% de ces vendeurs n'appliquent pas la loi concernant cette obligation d'affichage. Les préjudices financiers et moraux pour les acheteurs sont alors très importants. C'est pourquoi j'ai souhaité connaître les intentions du Gouvernement afin de protéger pour le mieux les acheteurs sur les foires et salons.
 

50 ans de l'entreprise Fréon à Aube
 
L'entreprise Fréon, située à Aube, a fêté son 50ème anniversaire ! Une entreprise, c'est un alliage entre des salariés et une équipe dirigeante. L'un ne serait pas grand-chose sans l'autre. J'ai tenu à rendre hommage aux salariés qui contribuent à la réussite de cette entreprise, mais également saluer le travail de l'équipe dirigeante. Cinquante ans de longévité, ce n'est pas rien pour une  entreprise.
 
Par ailleurs, l'entreprise Jean Fréon est une entreprise dynamique, car elle a su s'adapter toutes ces années à des normes volatiles et contraignantes. Par ailleurs, elle n'hésite pas à se déplacer partout en France dans des délais très courts, et a su se diversifier pour répondre à une large palette de besoins. Bravo !
 

Date à retenir : le dimanche 15 septembre
 

En attendant l'invitation officielle qui vous sera très prochainement envoyée,
je vous propose de noter dans vos agendas la date de la
8ème édition de la Journée des Amis de Véronique Louwagie le  
 
 
Dimanche 15 septembre à 12h30
                            Salle Do Rai Mi à Rai (61270)