Lettre du Depute N 076 - Novembre 2018 PRECEDENTE




Novembre 2018 Lettre N° 076
 

Pour une cartographie des besoins en emplois

Les chiffres de l'INSEE sont formels : 8,9% de la population active se trouve aujourd'hui en situation de chômage, ce qui représente 2,6 millions de personnes.

Néanmoins, je crois que ces mauvais chiffres ne sont pas une réalité immuable. Preuve à l'appui, la situation de l'emploi et le taux d'activité actuel montrent que la France est en situation de mieux faire. Toujours est-il que, pour ce faire, elle doit se doter de la meilleure boîte à outils possible et mettre en place une démarche  pérenne de suivi et d'accompagnement du marché de l'emploi.

Consciente de cette situation, j'ai d'ores et déjà déposé une proposition de loi, à l'automne, relative à « l'établissement annuel d'une cartographie des besoins en emplois en France ». Il s'agit, dans les faits, d'établir et actualiser une cartographie évolutive des offres d'emplois disponibles à l'instant T et sur les années suivantes et, à travers cet outil dynamique, d'améliorer le lien entre offre d'emplois et demande d'emplois sur le territoire.

J'ai d'ailleurs souhaité expérimenter cette démarche à l'échelle de la deuxième circonscription de l'Orne, avec la création de l'association Labo Emploi, forte du soutien de nombreux élus et acteurs de l'emploi de notre territoire.

 
Concevoir la politique autrement

Abstentionnisme, montée des populismes, crise de confiance envers les élus… notre démocratie s'essouffle et les représentants politiques doivent entendre le ras-le-bol des Français et leur appel au renouvellement de la pratique politique.

Dans le marasme ambiant auquel la France est confrontée, aucun parti politique ne semble émerger aux yeux des Français comme une alternative crédible à la majorité en place. C'est un fait. Nous devons, aujourd'hui, plus que jamais, proposer un projet alternatif capable de faire renaître l'espoir chez nos concitoyens, être force de proposition.

Pour ma part, je m'applique à apporter des solutions innovantes aux problèmes des Français... Ma proposition de loi pour établir une cartographie des besoins en emplois en est l'illustration.

Toutefois, c'est ensemble, par une émulation collective, que nous pourrons établir un projet novateur et qui rassemble. Les Français demandent plus de pouvoir d'achat. Je dis que, pour ce faire, il n'y a pas d'autre choix que de baisser les dépenses publiques. Aussi, plutôt que de gratter, ça et là, des moyens de financer le train de vie dispendieux de l'Etat, les taxes diminueraient d'elles-mêmes...

C'est en ce sens que je me suis engagée, auprès de ma famille politique, à prendre en charge les travaux sur les Finances publiques, au sein du cabinet thématique initié par le Président des Républicains, Laurent Wauquiez.

Véronique LOUWAGIE Lettre du Député - N°076 Novembre 2018

Indemnisation des victimes de la Dépakine
 
En ma qualité de rapporteure spéciale de la mission santé pour le Projet de loi de finances 2019, j'ai déposé un  amendement qui porte une demande de rapport, au gouvernement, sur le dispositif d'indemnisation des victimes de la Dépakine. La Dépakine est un médicament commercialisé depuis 1967, interdit aux femmes en âge de procréer depuis juin 2018. Le 15 novembre 2016, l'Assemblée nationale a voté à l'unanimité la création d'un fonds d'indemnisation des victimes de la Dépakine, dont la gestion a été confiée à l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux, ONIAM.
 
Il est important que le dispositif d'indemnisation soit opérationnel dans les meilleurs délais, ce qui n'est pas le cas à ce jour. Aussi, je suis ravie que mon amendement ait été adopté en Séance publique à l'Assemblée nationale, le jeudi 8 novembre 2018.

 
Travail saisonnier dans l'agriculture
 
Le mardi 27 novembre 2018, après être intervenue sur la question des conditions favorisant le travail saisonnier dans l'agriculture, mes collègues députés de l'opposition et moi-même, avons défendu un mécanisme nettement plus favorable que celui proposé par le gouvernement.
 
C'est alors, que par 61 voix contre 60, nous avons permis que les particularités liées au travail saisonnier et aux contraintes climatiques soient prises en compte dans des conditions plus pertinentes.

 
Sainte-Barbe à Mortagne-au-Perche
 
J'ai assisté à la cérémonie de la Saint-Barbe à Mortagne-au-Perche, le samedi 24 novembre 2018. Les promus et les gradés ont, à cet effet, été mis à l'honneur. J'ai tenu à féliciter les sapeurs-pompiers qui ont oeuvré lors d'un important incendie qui s'est produit à Mortagne-au-Perche, le 7 juillet dernier.
 
Consciente et admirative du travail fourni par les soldats du feu, j'ai récemment adressé une question écrite au Ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, au sujet de la reconnaissance des astreintes comme temps de travail. La Cour européenne de justice a considéré, par un arrêt, que le temps de garde-astreinte d'un travailleur à domicile obligé de répondre aux appels de son employeur, dans un délai bref, devait être considéré comme du temps de travail. C'est notamment le cas des sapeurs-pompiers volontaires qui, en cas d'appel, doivent se rendre immédiatement à la caserne. J'ai demandé comment le gouvernement compte maintenir et renforcer l'engagement bénévole et notamment s'agissant des sapeurs-pompiers volontaires.

 
Visite au collège Arlette Hée-Fergant à Vimoutiers
 
Le jeudi 22 novembre 2018, je me suis rendue au collège Arlette Hée-Fergant, à Vimoutiers. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai alors présenté le mandat de député aux collégiens présents. Je tiens à remercier les enseignants pour avoir contribué à la préparation de cette rencontre qui a conduit les élèves à me poser de nombreuses questions sur le rôle du député et le fonctionnement de l'Assemblée nationale.
 
La démarche de cette visite est pertinente afin de préparer la venue des collégiens au Palais Bourbon, le jeudi 6 décembre prochain.