Lettre du Depute N 068 - Mars 2018 PRECEDENTE




Mars 2018 Lettre N° 068


Hommage aux victimes des attaques terroristes

Le 23 mars dernier, le terrorisme a, une nouvelle fois, frappé sur le sol français, faisant quatre morts et de nombreux blessés.

Je tiens d'abord à adresser toutes mes pensées en direction des victimes et de leurs familles. Et que dire du geste héroïque du lieutenant-colonel de gendarmerie, Arnaud Beltrame ? Si ce n'est que son acte mérite le respect de TOUS les Français. Je condamne donc, avec force, les réactions toxiques de certains agitateurs sur les réseaux sociaux. Le temps doit être celui de l'unité et du recueillement et non celui de la polémique et de l'appel à la violence.

Par ailleurs, la France est sortie, depuis quelques mois, de l'état d'urgence et pensait s'être dotée des outils adéquats pour protéger ses enfants. Mais les drames de Trèbes et Carcassonne nous rappellent que, malheureusement, le péril terroriste est toujours présent et que notre pays doit mieux s'organiser pour y faire face.

Présente aux Invalides à l'hommage national rendu au Colonel Arnaud Beltrame le 28 mars, c'est l'humilité qui m'anime.

 

Proposition de loi sur les moulins

Le 7 mars, j'ai déposé une proposition de loi visant à assurer la protection et la capacité hydroélectrique des moulins. Il me semble nécessaire de se pencher sur cet enjeu, et ce, d'autant plus que les moulins ont un potentiel économique, écologique et touristique très intéressant.

En effet, selon le Conseil général de l'environnement, sur les 19 000 moulins que compte le pays, 3 400 présentent un fort enjeu patrimonial. Or, une grande majorité de ces édifices subsistent grâce au savoir-faire et à l'engagement de leurs propriétaires. Leur entretien représente, néanmoins, une charge importante en rapport à l'utilisation qui en est faite.

Il s'avère que les moulins sont, actuellement, largement sous-exploités. En effet, en 2011, l'Union française de l'électricité évaluait le potentiel énergétique hydraulique des moulins comparable à celui de grands fleuves tels le Rhône ou le Rhin. Ce potentiel énergétique exploitable apparaît particulièrement intéressant dans le contexte actuel de transition énergétique qui pourrait ainsi être relancé par l'hydroélectricité. Ces édifices pourraient davantage être mis à contribution, et ce, afin de produire une énergie propre pour un coût de production très bas. Il apparait donc nécessaire d'équiper en hydroélectricité les édifices actuels et particulièrement les anciens moulins.

 

Véronique LOUWAGIE Lettre du Député - N°068 Mars 2018

Mission parlementaire « Egalité Handicap »

Vendredi 2 mars, je suis allée à la rencontre du Président et de la Directrice de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) d'Alençon, dans le cadre de la mission parlementaire « Egalité Handicap ». La visite a été instructive au regard du fonctionnement de ces établissements, mais également des difficultés que connaissent actuellement les MDPH dans l'accompagnement des personnes handicapées, au quotidien.

Après 12 années d'existence, les MDPH souffrent notamment d'un manque de moyens et de la complexification de la réglementation. J'ai d'ailleurs remis mes observations et pistes à étudier, aux rapporteurs de cette mission, pour améliorer les conditions d'accueil des personnes handicapées. Je serai très attentive à l'évolution de la situation.


Visite de la Société d'Application des Procédés Lefèbvre (SAPL)

Je me préoccupe vivement de l'avenir de nos entreprises et en particulier de celles sur notre territoire. Je connais l'importance que peuvent avoir les petites et moyennes entreprises sur l'économie, aussi je tiens régulièrement à me rendre sur le terrain, afin de discuter avec les professionnels et de prendre connaissance de leurs attentes pour l'avenir.

Pour ce déplacement du mois de mars, j'étais accompagnée de Vincent Segouin, mon suppléant, pour visiter la SAPL, une entreprise familiale et dynamique, basée à La Ferté-en-Ouche, et spécialisée dans la fabrication d'articles d'autodéfense. 


Ligne Paris-Granville : audition de Philippe Duron

Le 20 mars dernier, j'ai interrogé Monsieur Philippe Duron, Président du Conseil d'Orientation des Infrastructures, au sujet de la ligne Paris-Granville. Dans son rapport, il soutient une réduction des inégalités territoriales, en permettant notamment un meilleur accès aux villes moyennes et aux territoires ruraux. Cela étant, j'ai tenu à lui faire part de mes préoccupations quant au devenir des lignes secondaires.

J'ai donc souhaité connaître, plus précisément, la vision qu'a Monsieur Philippe Duron sur les améliorations de la ligne Paris-Granville et, d'une manière générale, sur la préservation de la desserte des territoires ruraux.  


RN12 : audition de Madame la Ministre chargée des Transports

Le 27 mars, j'ai interrogé Madame la Ministre chargée des Transports sur l'aménagement de la RN12. Je lui ai notamment rappelé qu'à un moment où, la mobilité est essentielle pour nos territoires ruraux et permet de mettre en mouvement des énergies nouvelles, le développement de ce réseau routier est vital et essentiel pour l'Orne.

Cela étant, et malgré son importance stratégique dans le développement du territoire régional, le projet est ouvert depuis près de trente ans et n'a pas connu d'avancée significative ces dernières années.

J'ai donc souhaité connaître les intentions du gouvernement à ce sujet et notamment concernant la mise en 2x2 voies entre Verneuil-sur-Avre et Alençon. Madame la Ministre m'a indiqué que l'enquête publique concernant la section entre Dreux et Nonancourt pour une mise en 2X2 voies s'est achevée au début de l'année 2017. L'objectif est d'obtenir avant juillet 2018 la signature du décret d'utilité publique pour le choix du concessionnaire et l'aménagement suivant un calendrier à déterminer dans le cadre du projet de loi d'orientation des mobilités qui sera discuté prochainement. Quant à la section entre Nonancourt et Alençon, elle sera mise en oeuvre de manière progressive selon les contrats du plan Etat Région. Je reste  très attentive à l'évolution de ce dossier, et notamment au respect de la parole de l'Etat.