Véronique LOUWAGIE - Député de l'Orne 61

Lettre Depute N 071 - Juin 2018 PRECEDENTE


Juin 2018 Lettre N° 071

Dépenses publiques et déficit : le gouvernement est à côté de la plaque

Le projet de loi de règlement (PLR), visant à exposer le budget de l'Etat pour 2017, présenté le 23 mai dernier en Conseil des ministres, devait permettre de lever le masque sur les réelles intentions du gouvernement en ce qui concerne la baisse de la dépense publique et la réduction du déficit. Je dois dire que le constat est sans appel, car avec un déficit encore très élevé, une dette qui continue de se creuser, le gouvernement semble avoir renoncé à tenir ses engagements en la matière.

En 2017, le déficit de l'Etat est passé sous le seuil de 3% du PIB... C'est une bonne nouvelle. Toutefois le gouvernement n'y est pour rien et cet objectif n'a été atteint que grâce à une conjoncture favorable et à un niveau de prélèvements obligatoires record (45,4% du PIB)… Faute d'efforts structurels importants, ce sont les Français qui ont encore fait face à une hausse massive des taxes et des impôts et qui, par conséquent, ont pris une large part dans la baisse du déficit.  

Pour ce qui est de la dépense publique, l'engagement du gouvernement n'est pas, non plus, respecté. Au contraire, les dépenses continuent encore et toujours d'augmenter, tout comme la dette de l'Etat (73,6% du PIB) et le gouvernement n'a pas daigné amorcer une réduction des dépenses et du déficit, là où la majorité de nos voisins européens ont déjà consenti à des efforts considérables pour préserver leurs générations futures.
 
Libération de 450 terroristes d'ici à fin 2019 : un risque sécuritaire

Dans les 18 mois à venir, 10% des détenus incarcérés pour terrorisme seront relâchés, soit environ 50 personnes, auxquels il faut également ajouter la prochaine libération de prisonniers de droit commun suspectés de radicalisation, soit environ 400 individus.

En matière de terrorisme, et en dehors de la guerre contre DAESH, la France doit être parée pour faire face à la problématique du retour des combattants français de l'Etat Islamique, mais également à la problématique posée par la libération des détenus condamnés pour des faits de terrorisme et/ou des criminels de droit commun potentiellement radicalisés par leur passage en prison. C'est donc un enjeu de sécurité majeur qui va se poser à la France, d'ici à la fin 2019.

Dans ce cas de figure, il n'est, bien entendu, pas envisageable de prolonger indéfiniment les peines prononcées. La justice est la même pour tous et ce n'est pas une solution pérenne en matière de lutte contre le terrorisme. Cela étant, ces prochaines libérations ne sont pas sans poser un problème sécuritaire majeur, car si l'on ne peut pas présumer de l'effet bénéfique, ou non, du passage de ces individus par la case prison… le doute quant au réel repentir de ces détenus est légitime et ce, d'autant plus, que nos prisons sont souvent décrites comme un « incubateur » propice à la propagation des germes de la radicalisation. Il s'agit donc d'user de vigilance.

Je m'interroge : le dispositif existant sera-t-il suffisamment efficace et complet pour empêcher et prévenir les velléités de passage à l'acte ? Je serai donc, pour ma part, très attentive à la manière qu'aura le gouvernement d'appréhender ce risque sécuritaire majeur.

Véronique LOUWAGIE Lettre du député - N°071 Juin 2018

Résolution pour l'amélioration de l'évaluation de l'aide médicale d'Etat

Le vendredi 8 juin 2018, j'ai déposé une proposition de résolution pour l'amélioration de l'évalutation de l'aide médicale d'Etat (AME).
 
L'article 251-1 du code de l'action sociale et des familles prévoit que l'AME participe aux politiques de santé, que ce soit sur le plan sanitaire, économique et humanitaire. Pour autant, les données actuelles sur l'aide médicale d'Etat sont lacunaires et ne permettent ni d'avoir une vision éclairée de cette politique publique lors du vote du budget, ni de l'évaluer a posteriori.

C'est, la raison pour laquelle j'ai proposé une résolution pour disposer d'une véritable méthodologie d'évaluation, et ce afin de renforcer l'information disponible sur ce dispositif. 

 
Cérémonie de la Citoyenneté

Samedi 9 juin, j'étais à Saint Fulgent Des Ormes pour assister à la cérémonie de la citoyenneté organisée par Madame Amale El Khaledi, Maire, et le Conseil municipal, en présence de Madame Adeline Bard, Sous-Préfète de l'arrondissement de Mortagne-au-Perche, Madame Annick Bruneau, Conseillère départementale, sans oublier les habitants de la commune.
 
Une telle cérémonie permet notamment de remettre aux nouveaux citoyens électeurs leur dossier de citoyenneté et leur carte d'électeur, mais également de rappeler les droits et devoirs qui incombent aux citoyens. A cette occasion, j'ai d'ailleurs tenu à souligner que « la démocratie offre le droit de vote et le droit de vote est l'exercice de la démocratie ».
 

Etude AgoraVox – le média citoyen : « les députés ne travaillent pas trop… Par contre certains travaillent plus que d'autres »

L'étude publiée par AgoraVox, le 9 juin dernier, revient sur le débat autour du rythme auquel travaillent les Députés. En effet, ces derniers temps, plusieurs parlementaires ont évoqué des cadences de travail infernales, mais le média citoyen estime au contraire que les Députés « ne travaillent pas trop » et que l'implication est très différente selon les élus.

Sur ce sujet, et après que mon action de Député ait été mise à l'honneur dans l'édition du 31 mai de Paris-Match, c'est au tour du média citoyen AgoraVox de publier son classement des députés les plus actifs.

Cela étant, même si j'accorde une importance moindre à ce type d'études, je suis, bien entendu, très heureuse que mon implication et ma constance dans l'effort aient été reconnues... puisque je figure à la première place de ce classement.
 
 
A vos agendas !
 
J'ai le plaisir de vous informer que la septième édition de la journée « des amis de Véronique Louwagie » se tiendra le dimanche 9 septembre 2018, à partir de 12 h 30, au Carré du Perche de Mortagne-au-Perche. 
 
 
Une invitation officielle vous sera envoyée dans les prochains jours. En attendant, et si vous souhaitez partager un repas amical et chaleureux, vous pouvez d'ores et déjà noter ce rendez-vous dans vos agendas et en faire part à vos amis !