PRECEDENTE Lettre du Depute N 079 - Fevrier 2019




Février 2019 Lettre N° 079
 


Fusion Alstom-Siemens – Un acte manqué
 

La Commission européenne a décidé de s'opposer à la fusion entre les groupes Alstom et Siemens et, par conséquent, à la création d'un champion européen du ferroviaire. Je le regrette.
 
L'idée européenne s'est construite en réponse aux querelles de chapelles entre les Etats qui souhaitaient imposer leur hégémonie politique et économique sur le continent entre le XIXème et la première moitié du XXème siècle. Je crois que les Etats ont plus à gagner à porter des projets ensemble plutôt qu'à tenter de survivre seuls dans le concert des Nations.
 
Dans cet objectif, le projet de fusion Alstom-Siemens, porté par le couple Franco-Allemand, était désireux  de créer un champion européen du rail, et ce, afin que ce secteur stratégique puisse rivaliser avec les mastodontes Etasuniens et Chinois. Bien sûr, nos entreprises seraient capables de se réinventer et de survivre seules… Mais je crois que l'Europe, comme grande puissance économique, ne peut se permettre de partir désunie à l'assaut des grandes puissances étrangères. L'Union européenne a des savoir-faire et des compétences à faire valoir, mais elle n'aura voix au chapitre que s'y elle dispose d'une puissance de frappe équivalente.
 
Malheureusement, la Commission européenne a mis son véto à ce projet de fusion. Certes, les Chinois n'ont pas encore mis les pieds dans le marché continental du rail. Ce n'est, cependant, qu'une question de temps avant que le monopole d'Alstom et Siemens soit contesté en Europe…  il faut donc s'y préparer et s'organiser pour partir, nous aussi, à la conquête des autres marchés… Il en va de la survie de notre industrie.
 
Voulons-nous continuer à dîner à la table des grandes puissances ou, au contraire, uniquement regarder les trains passer sous notre nez ?
 
Ce n'est, malheureusement, pas la seule incohérence récente de Bruxelles : Comment l'Union européenne peut-elle, par exemple, signer des traités commerciaux autorisant l'importation de denrées traitées au glyphosate quand elle projette, en parallèle d'en interdire l'utilisation sur son territoire à moyen terme ? Il faut redonner du bon sens, de la cohérence, de l'ambition à l'idée européenne.

Véronique LOUWAGIE Lettre du Député - N°079 Février 2019

Etiquetage de l'origine du miel
 
A ce jour, en France, l'étiquetage du miel commercialisé sur notre territoire, ne mentionne pas systématiquement les pays d'origine de la production. Il n'est en effet, pas rare, de retrouver  sur les emballages de miel commercialisé les mentions suivantes : « mélange de miels non originaires de la communauté  européenne (CE) » ou « mélange de miels originaires et non originaires de la CE ». Ces indications ne permettent en aucun cas la bonne information du consommateur qui n'est pas davantage renseigné sur la provenance que sur les conditions de sa récolte ou bien encore sa  qualité. Cette réalité est d'autant plus inquiétante, qu'aujourd'hui, 75% des miels consommés en France sont issus de l'importation.
 
Aussi, j'ai déposé une proposition de loi visant à rendre obligatoire l'indication de tous les pays d'origine du miel, lorsque le miel est composé d'un mélange de miels en provenance de plus d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'un pays tiers, afin que la totalité des pays de provenance soient connus par le consommateur.
 

Nouvel Atelier Relais à Mâle
 
Le samedi 2 février 2019, s'est tenue l'inauguration du nouvel Atelier Relais à Mâle à l'invitation de Serge Cailly, Président de la Communauté de communes des Collines du Perche Normand, Olivier Voisin, Vice-président en charge de l'économie et Olivier Sineau, gérant de la SARL Sineau, en présence de Olivier Bitz, Sous-préfet de Mortagne-au-Perche.
 
Le soutien aux entreprises est une action au service des territoires et la réalisation d'atelier  relais déclinée par les collectivités locales est une réponse adéquate. Félicitations aux collectivités poursuivant dans cette voie et bravo aux entrepreneurs qui s'engagent dans le développement de leur entreprise.
 

Remise de la médaille Agricole échelon argent
 
J'ai eu le plaisir de remettre, le samedi 2 février 2019, une médaille d'honneur Agricole échelon argent à Didier Duval pour vingt ans de service effectués dans le secteur agricole. À cette occasion, en présence de Kléber Deslandes Maire de Crouttes et Agnès Laigre Conseillère départementale, Laurent de Bie, son employeur, a retracé le parcours de Didier Duval en soulignant ses qualités et son dévouement.
 
Le travail est, par de telles cérémonies de remise de médaille, mis à l'honneur, et nous ne pouvons que nous en réjouir. C'est dans cet état d'esprit que j'ai souhaité féliciter et saluer le travail et le savoir-faire de nos producteurs et agriculteurs normands lors de ma visite au Salon International de l'Agriculture, le lundi 26 février 2019.
 

Xavier Bertrand nous a parlé du Pouvoir d'Achat
 
Le lundi 11 février 2019, dans le cadre du Conseil de Circonscription, était organisée une réunion sur le thème du Pouvoir d'Achat. Xavier Bertrand, ancien Ministre et Président de la région des Hauts de France, nous a fait l'honneur de sa présence lors de ce moment d'échanges avec le public venu nombreux à cette occasion. Beaucoup de sujets ont été évoqués (situation des retraités, des étudiants, des ménages, des agriculteurs ou bien encore les différences qui existent entre les salariés du secteur public et ceux du privé, etc.). Les échanges très constructifs se sont déroulés dans le respect et l'écoute de chacun. Je tiens à remercier les personnes présentes ainsi que les intervenants qui ont permis d'enrichir ces questions-réponses.
 
Venez participer au prochain Conseil de Circonscription qui se tiendra le lundi 8 avril 2019 sur le thème de l'Europe. De plus amples informations concernant cette réunion vous seront communiquées prochainement.