Lettre Depute N 073 - Aout 2018 PRECEDENTE




Août 2018 Lettre N° 073


Croissance : le gouvernement vit sur ses acquis
 
Avec une hausse de seulement 0,2% du PIB sur les deux derniers trimestres, l'embellie automnal de la croissance ne s'est pas confirmée en ce début d'année 2018.
 
Ces mauvais résultats témoignent du fait que le gouvernement n'a pas su rebondir sur la conjoncture favorable de 2017. Pire, sa passivité est révélée aujourd'hui, alors que l'objectif d'une croissance à 2% semble maintenant inatteignable.
 
La balance  commerciale y est, bien entendu, pour beaucoup. Mais l'argument le plus avancé pour justifier ces mauvais chiffres de la croissance, est la baisse de la consommation sur la même période (-0,1%). Quoi de moins surprenant, lorsque le pouvoir d'achat des Français se dégrade de réforme en réforme?
 
Dans les faits, les prix augmentent et les Français sont toujours plus mis à contribution… Dans son objectif de réduction du déficit public, le gouvernement préfère augmenter ses recettes que baisser ses dépenses et gratte toujours plus au fond du porte-monnaie des Français, plutôt que de faire son introspection en réduisant son train de vie. 
 
Réduction de la dépense publique : le compte n'y est pas
 
Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'était engagé à réduire le train de vie de l'Etat et notamment en supprimant 120 000 postes de fonctionnaires, dont 50 000 dans la fonction publique d'Etat.
 
Cette dernière a été amputée de 1 600 postes en 2018 et l'exécutif prévoit de porter ce chiffre à 4 500 pour l'exercice 2019… Si ces annonces sont tenues, 7 100 postes seront donc supprimés d'ici à la fin d'année 2019. Il restera donc potentiellement 42 900 postes à supprimer sur les trois derniers exercices budgétaires, soit six fois plus que l'effort consenti en deux ans. La deuxième partie de mandat étant généralement moins propice à l'enclenchement de coupes budgétaires, cet objectif semble, là encore, inatteignable.

Agir sur ces points est une condition primordiale au redressement de la France. Aussi, je serai très attentive aux déclarations et aux actions du gouvernement sur ces deux sujets fondamentaux à la bonne santé de notre pays.

 

Véronique LOUWAGIE Lettre du député - N°073 Août 2018

Intervention auprès du Ministre de l'Intérieur sur les dysfonctionnements de l'ANTS
 
Le 11 juillet dernier, j'ai sollicité le Ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, au sujet des dysfonctionnements persistants de Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS).

En effet,
 malgré l'ambition originelle d'améliorer le service rendu aux usagers, portée par le plan « Préfectures nouvelle génération », des dossiers restent en souffrance, les « bugs » informatiques sont fréquents sur la plateforme et le site ANTS demeure très complexe d'utilisation...

Je vous invite à prendre connaissance, sur les réseaux sociaux, de la réponse qui m'a été apportée, le 16 août 2018. Malheureusement, le ministre se contente d'énumérer les correctifs engagés depuis la réforme, sans prendre réellement position et beaucoup de questions demeurent sans réponses.
 
74e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie
 
Le 25 août 2018, j'étais à Chambois et au Mémorial de Montormel pour commémorer le 74e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie. Il s'agit d'un moment émouvant que j'ai eu le plaisir de partager avec les élus, les autorités civiles et militaires du territoire, ainsi que les citoyens venus nombreux.

Plus les années passent et plus il est important de continuer d'entretenir la mémoire de ce lourd héritage historique et notamment en rendant un hommage à ceux qui ce sont battus ou sont morts pour la France.
 
Déremboursement des médicaments traitant la maladie d'Alzheimer
 
Le 7 août dernier, je suis intervenue auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, sur le déremboursement, depuis le 1er août 2018, des médicaments traitant la maladie d'Alzheimer.

En l'absence d'un plan d'accompagnement et de solution de substitution, les patients ne peuvent plus se payer le traitement nécessaire à leur confort de vie et à leur combat contre la maladie d'Alzheimer. S'agissant d'un enjeu de santé publique majeur, j'ai souhaité interroger la Ministre sur le devenir de la prise en charge des patients ainsi que l'évolution de la recherche dans ce domaine.

La réponse en date du 14 août 2018 fait état que le vieillissement de la population française conduira inévitablement à une hausse du nombre de malades et qu'il faut développer, en conséquence, la politique de prévention. Sur ce dernier point, je ne peux la contredire. Malheureusement, la Ministre demeure floue, voire silencieuse s'agissant de la recherche médicale et de la prise en charge des patients.
 
Raid Amazones au Sri-Lanka
 
Du 10 au 20 octobre, Valérie Porte, Elodie Saillard et Nathascia D'hooghe, les « Lionnes radieuses », participeront à
 la 18e édition du Raid Amazones, au Sri-Lanka.

En tant que vice-Présidente du groupe d'Amitié France/Sri-Lanka, je ne peux que me réjouir et soutenir une telle initiative 100% féminine. Elle traduit une belle marque d'amitié entre nos deux pays, car les participantes viendront au soutien d'une association locale pour la reconstruction du Sri-Lanka, durement touché par le tsunami de décembre 2004.

Pour en savoir plus et/ou les soutenir, je vous invite à visiter leur site internet « Lionnes radieuses » et leur page Facebook.