Le Suppléant


Le Suppléant



 Vincent  SEGOUIN

 

 Maire de Bellême - Conseiller départemental du canton de Céton

 Délégué CDC du Pays Bellêmois

                                               Agent Général d’Assurances

 

J’ai accepté de devenir suppléant de Véronique LOUWAGIE lors de l’élection législative 2012 pour trois raisons essentielles :

-          Nous partageons et défendons les mêmes valeurs morales et citoyennes.

Je connaissais la volonté de Véronique LOUWAGIE d’être utile à notre Pays,

Je connaissais son expérience politique, professionnelle et ses qualités humaines,

Je savais qu’elle serait la représentante attentive et efficace dont notre circonscription a besoin, et qu’elle respecterait ses engagements,

Depuis son élection, j’apporte ma contribution à son action en étant un consultant privilégié.

 

-          Nous sommes complémentaires sur le plan territorial et nous menons tous deux une politique de proximité.

Notre circonscription est particulièrement étendue. Elue de L’Aigle, Véronique LOUWAGIE, par sa présence sur le terrain, a déjà démontré qu’elle était le Député de proximité, ainsi qu’elle s’y était engagée. Néanmoins, ma présence quotidienne dans le Perche me permet de l’informer sur nos besoins et nos attentes.

Maire de Bellême, je suis un élu de proximité, continuellement en contact avec les habitants. Je connais leurs préoccupations et leurs aspirations, proches de celles des autres français. Je suis leur relais auprès de Véronique qui peut bénéficier de cette expérience et l’intégrer dans ses propositions.

 

-          La volonté de mettre nos expériences professionnelles au service du territoire.

Expert-comptable, Véronique Louwagie est en contact permanent avec les entreprises et sait être, à ce titre, à l’écoute des acteurs économiques et des salariés.

Agent général d’assurances, je rencontre au quotidien des gens de tous les milieux sociaux.

Nous connaissons les préoccupations des citoyens dont l’une des plus importantes est le travail. Nous savons qu’il est essentiel à la cohésion sociale, et au redressement économique de notre pays. Pour répondre aux besoins de l’économie et développer l’emploi, je crois en la revalorisation de la filière professionnelle, de l’apprentissage et de la formation continue. Prenant en compte le bien-être du travailleur, les évolutions technologiques et autres, la formation professionnelle doit aussi permettre d’assurer la reconversion lorsqu’elle est souhaitée ou nécessaire. Pour préserver notre système d’aide, nous devrons donner aux demandeurs d’emploi une formation en rapport avec les offres d’emploi et adopter les mesures qui permettront que ces dernières soient satisfaites.

 

Très sincèrement,

Vincent Segouin