Calcul de l'AAH
Publié le :Samedi 5 juin 2021
COMMUNICATION > A L'ASSEMBLEE NATIONALE

#AAH #calcul #PPL
 
« La dignité de tout homme dépend de son degré d’autonomie, et l’autonomie suppose des ressources suffisantes »…

Le jeudi 17 juin prochain, l’Assemblée nationale examinera, en deuxième lecture, la proposition de loi visant à supprimer la prise en compte des ressources du conjoint dans le calcul de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH).

L’Assemblée nationale et le Sénat ont voté POUR ce texte en 1ère lecture. J’espère sincèrement qu’il en sera de même pour l’examen en deuxième lecture dans l’hémicycle.

J’ai été à l’origine d’une Proposition de loi allant dans ce sens en 2019.

En effet, la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l’AAH est lourde de conséquences et pose de nombreux problèmes, tant sur le plan financier que sur le plan moral.

Il nous faut soutenir ces propositions contribuant à améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap.
 




 




Député et Conseiller départemental : c'est possible !
Publié le :Jeudi 03 Juin 2021
COMMUNICATION > BILLETS D'HUMEUR

Bonjour à tous,
 
Puisque la question m’est posée, je vous propose une petite clarification dans le cadre des élections départementales.
Être Député et conseiller départemental, c’est possible et même complémentaire.
 
Ma candidature pour représenter le canton de L’Aigle ne remet en cause ni mon mandat de Député, ni mon implication et ma détermination pour la circonscription. Je resterai député après les élections départementales.

 




Dépenses de santé liées aux personnes en situation irrégulière en France
Publié le :Mardi 2 Juin 2021
COMMUNICATION > A L'ASSEMBLEE NATIONALE

La prise en charge sanitaire des étrangers en situation irrégulière en France repose sur 11 dispositifs différents qui sont :
 
➡ L’Aide Médicale d’Etat (AME) s’adressant aux étrangers en situation irrégulière résidant en France de manière ininterrompue depuis plus de 3 mois et disposant de faibles ressources ;
➡ Le « maintien des droits expirés » permettant à des étrangers ayant bénéficié d’une affiliation régulière à la protection universelle maladie et, le cas échéant, à la complémentaire santé solidaire de continuer à bénéficier de ces droits pendant une durée de 6 mois suivant l’expiration de leur titre de séjour ;
➡ Des dispositifs tels les soins dispensés à Mayotte ; les soins prodigués dans les centres de rétention administrative ; la mission d’intérêt général « précarité » ; les permanences d’accès aux soins de santé ; l’admission au séjour pour soins ; les soins en détention ; les équipes mobiles « psychiatrie précarité » ; les Samu sociaux et des dépenses fiscales.
 
Les travaux que j’ai menés m’ont permis d’évaluer le coût des dépenses que représentent 6 de ces 11 dispositifs à 1,5 milliard d’euros pour 2019, soit un montant supérieur d’environ 60% aux dépenses d’AME. Ces dépenses sont plus importantes que le coût que représente le 3ème ensemble hospitalier de France, situé à Marseille, et composé de 4 hôpitaux et 14 000 salariés.
 
L’absence de maîtrise des flux d’immigration irrégulière conduit à une augmentation du nombre de bénéficiaires de l’AME de 55 000 depuis 2017, soit environ 1 000 bénéficiaires supplémentaires par mois.
 
Il est temps de corriger cette exception française en Europe, qui devient une anomalie.
 
Pour ce faire, j’ai émis plusieurs recommandations : réformer l’Aide Médicale d’Etat, réformer le dispositif de maintien des droits expirés, réformer l’admission au séjour pour soins, modifier la protection santé des demandeurs d’asile provenant de pays d’origine sûrs.
 
Enfin, j’ai demandé à ce que soit diligenté un travail pour estimer le nombre d’étrangers en situation irrégulière dans notre pays.




Plan de relance : 900 000 € pour L’Aigle
Publié le :Dimanche 30 Mai 2021
COMMUNICATION > A L'ASSEMBLEE NATIONALE

Dans le cadre du plan de relance, je suis intervenue régulièrement pour soutenir les projets locaux.
 
La Ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, m’a informée avoir retenu le projet d’aménagement de la place Verdun à L’Aigle et du quartier attenant en débloquant 900 000 € pour aménager les alentours de l’espace culturel et soutenir les orientations retenues dans le centre-ville de L’Aigle.
 
C’est une satisfaction d’avoir été entendue. Cette décision aide notre territoire et répond à une demande que j’ai pu effectuer directement dans le cadre de mon mandat de député.
 
En qualité de rapporteur du groupe de travail sur la territorialisation du plan de relance, je n’ai eu de cesse de rappeler l’enjeu de nos territoires et la nécessité de rééquilibrer en réduisant les inégalités territoriales.
 
Il est impératif que l’Etat soutienne nos territoires, c’est en tout état de cause ce que je défends régulièrement à Paris.




Cérémonie en mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration nazis, pendant la seconde guerre mondiale
Publié le :Dimanche 25 avril 2021
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

En cette journée nationale du souvenir de la déportation, ce 25 avril 2021, nous célébrons la mémoire des victimes de la déportation dans les camps de concentration nazis, pendant la seconde guerre mondiale.
 
À Mortagne-au-Perche, en présence de Julien Miniconi Sous-Préfet de l’arrondissement de Mortagne-au-Perche, de Virginie Valtier Maire de Mortagne-au-Perche, devant la plaque à la mémoire des déportés, après que Jeanne ait lu le message national des déportés et le dépôt des gerbes, nous nous sommes recueillis.

À L’Aigle, en présence du Sous-Préfet, de Philippe Van-Hoorne Maire de L’Aigle, du Colonel Jérôme Thlt Thieulart Délégué Militaire départemental et des portes-drapeaux, avant le refrain de l’hymne national, le Chant des Marais et les remerciements aux portes-drapeaux, Jean Marie Goussin Maire-adjoint a lu devant le Monument aux Morts le message rédigé par la Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP), la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) et les Associations de mémoire des camps nazis et l’Unio Nationale des Associations de Déportés Internés de la Résistance et Familles (UNADIF-FNDIR) « 76 ans après le retour des derniers déportés libérés, le souvenir de la déportation demeure dans notre mémoire collective et ne doit pas s’effacer.

Ce que furent les camps d’extermination et de concentration nazis et l’horreur vécue par les millions d’êtres humains qui en furent victimes, n’est pas une simple page documentaire de l’histoire du XXe siècle. L’humanité y a été atteinte dans ce qu’elle a de plus sacré.
 
Des êtres humains étaient catégorisés en surhommes et sous-hommes, leurs vies jugées « dignes ou indignes d’être vécues » sur décision d’un État qui avait érigé en programme politique sa conception raciste et eugéniste du monde et l’a portée à son paroxysme dans l’univers concentrationnaire.
 
Des hommes, des femmes et des enfants ont été envoyés dans des centres d’extermination ou dans des camps de mort lente, par un système qui niait leur appartenance à l’espèce humaine et s’employait à leur faire perdre conscience de leur propre humanité.
 
Pourtant, dans les pires circonstances, beaucoup ont su résister à la terreur et à la déshumanisation par la force de l’esprit et la solidarité. Leur engagement et leur combat sont un exemple à suivre.
 
Il nous faut aujourd’hui encore résister à de nouvelles formes de fanatisme et de barbarie qui entendent promouvoir une vision raciste de l’humanité et détruire la liberté et la démocratie par la terreur.
 
De nouvelles menaces nous rappellent la communauté de destin qui unit l’humanité au-delà des différences culturelles, ethniques ou religieuses et des antagonismes idéologiques, politiques ou économiques.
 
Face à ces périls, l’espoir réside dans l’engagement de tous et en particulier des jeunes générations, à l’exemple des déportés, au service de la liberté et vers des formes nouvelles de résistance et de solidarité.
 
À tous les déportés, victimes des génocides ou de la répression, nous rendons aujourd’hui un hommage solennel, et nous saluons respectueusement leur mémoire. »




Nos entreprises locales
Publié le :Vendredi 21 mai 2021
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

Le Président de la Région Hervé Morin est venu à deux reprises ces derniers jours dans le pays de L’Aigle, en soutien à nos entreprises locales.
 
Nous avons notamment visité l’entreprise Frénéhard et Michaux. L’occasion de rappeler que notre territoire recèle de pépites et de potentiel sur les plans économique et industriel.
 
L’annonce récente de la prochaine installation de l’entreprise MTB111, qui devrait générer plus de 50 emplois dans l’informatique, montre par ailleurs que notre territoire est attractif…
 
La dynamique est là, il nous faut la poursuivre. N’en doutons pas, notre territoire a de l’avenir !


 




Pénurie - Approvisionnement - Matières premières - Pénalités
Publié le :Jeudi 20 mai 2021
COMMUNICATION > A L'ASSEMBLEE NATIONALE

Je remercie Bruno Le Maire, Ministre de l'économie, des finances et de la relance, d'avoir entendu mon appel, lors des questions au gouvernement du 4 mai dernier, sur ce sujet qui concerne la vie des entreprises.
 
MAIS il faut aller plus loin en interdisant les pénalités sur cette période de crise économique avec pénurie.




Appel à bénévoles pour accompagner nos jeunes à L’Outil en Main
Publié le :Mercredi 19 mai 2021
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

J’ai participé à l’Assemblée générale de L’Outil en Main de L’Aigle le mercredi 19 mai 2021. Grâce à des bénévoles, cette Association assure la transmission d’un savoir-faire au profit des jeunes de métiers variés allant de la coiffure, couture,cuisine à la couverture, maçonnerie, électricité en passant par la sculpture.
 
Dorénavant, les professionnels peuvent s’engager, qu’ils soient retraités ou non, pour venir faire découvrir un savoir-faire à nos jeunes. Après cette crise sanitaire, les jeunes sont nombreux à vouloir bénéficier d’un tel accompagnement. D’où cet appel auprès des professionnels pour s’engager à L’Outil en Main de L’Aigle. Vous pouvez contacter Jean-Claude Tripied Président à l'adresse mail suivante : jc.tripied@wanadoo.fr pour rejoindre l’équipe de bénévoles.




Lycée Napoléon de L'Aigle : formations
Publié le :Dimanche 16 mai 2021
COMMUNICATION > EN CIRCONSCRIPTION

Mobilisée depuis de nombreuses semaines s’agissant notamment de l’offre de formation au lycée Napoleon de L’Aigle, j’ai sollicité à plusieurs reprises le Président de la Région Normandie, la Rectrice d’Academie et sa représentante dans l’Orne.

Avec un collectif d’enseignants, nous avons notamment eu l’occasion d’argumenter sur les problématiques de dotation horaire et la carte des formations. Pas d’avancée notable pour l’instant. Une première réponse, bien qu’incomplète, nous a toutefois été apportée. ⤵
#Nouveauté : A partir de la rentrée septembre, le lycée Napoléon de L’Aigle devient le siège de l’une des 18 nouvelles agences territoriales de la formation professionnelle afin d’accompagner le Développement de la formation continue.
 
Je demeure vigilante et mobilisée aux côtés de l’équipe éducative et pour nos jeunes.
 




Projet de loi relatif à la gestion de la sortie de crise sanitaire
Publié le :Mercredi 12 mai 2021
COMMUNICATION > A L'ASSEMBLEE NATIONALE

Projet de loi relatif à la gestion de la sortie de crise sanitaire: fin de l’examen cette nuit, J’AI VOTÉ CONTRE car c’est une FAUSSE SORTIE DE L’ÉTAT D’URGENCE.
 
➡️septième texte sur l’État d’urgence sanitaire depuis mars 2020;
➡️texte gérant la sortie de crise en continuant à priver nos concitoyens de libertés jusqu’au 30 septembre 2021;
➡️texte créant un pass sanitaire avec beaucoup de flou et de nombreuses imprécisions. Si je suis favorable au passe sanitaire, la mise en place nécessite de préciser les conditions d’application et de garantir la confidentialité des données;
➡️texte habilitant le Gouvernement à procéder par voie d’ordonnance pour pendre certaines mesures, démunissant le Parlement de ses prérogatives et déléguant des pouvoirs;
➡️texte qui crée des mesures restrictives dans le droit commun, ce qui est particulièrement dangereux.